REMONTÉES CAPILLAIRES

PROBLÈME ET SYMPTOME

Les murs de fondation d’une maison se trouvent très souvent au contact de l’eau, ils peuvent être implantés dans un terrain humide et parfois sur une nappe phréatique. L’humidité pénètre dans le mur de fondation et remonte à l’intérieur de celui-ci par les effets de capillarité.

Si un terrain, à proximité du mur de fondation, est recouvert d’une barrière étanche (trottoir ou chaussée en asphalte), l’eau contenue dans le sol ne pourra pas s’évaporer et le phénomène de remontée capillaire sera accentué. Les traces d’humidité n’atteignent qu’une certaine hauteur qui dépend de l’équilibre entre le débit des remontées capillaires et celui de l’évaporation.

En général, les façades orientées au nord auront des traces d’humidité plus élevées. Le fait de planter de la végétation devant un mur peu priver celui-ci d’ensoleillement et favoriser les remontées d’eau. Les traces d’humidité peuvent apparaître et disparaître dans le temps ; ce phénomène s’explique par les variations de hauteur des nappes d’eau souterraines.

Seuls les murs construits avec des matériaux poreux (dont la masse volumique est inférieure à 2000 kg/m²) sont soumis aux phénomènes de remontées capillaires. L’humidité provenant du sol n’atteint pas uniquement les murs mais également les dallages qui se trouvent en contact avec le sol.


INJECTION

Pour remédier définitivement aux phénomènes de remontées capillaires, ESPB pratique la technique de l’injection de résines en pied de murs. De nombreux essais en laboratoires par des organismes de contrôle ont prouvé que la solution des injections constitue le procédé le plus efficace et le plus pérenne.

On pratique une série de trous de Ø 14 mm et à 10 cm du sol le plus haut, (à l’intérieur ou à l’extérieur), sous un angle oblique de 15°/20°. Les trous sont distants de ± 12cm. La profondeur de forage est égale à l’épaisseur du mur moins 5 cm. Si on ne traite pas toute la longueur du mur il conviendra de réaliser des barrières verticales sur 1 m de hauteur pour désolidariser le traitement.

La barrière d’étanchéité se réalise environ 48 à 72 heures après la fin de l’injection par polymérisation mais le temps d’assèchement complet du mur est beaucoup plus long, il est fonction de l’épaisseur des murs, de la porosité de l’enduit, en moyenne on compte 3 mois pour sécher 10 cm d’épaisseur, soit 12 à 18 mois de séchage.

A la fin de cette période, le taux d’humidité résiduel maximum sera inférieur à 6%. L’humidité résiduelle sera contrôlée après la période d’assèchement (environ 12 mois) par le principe de la bombe à carbure sur appel du client.

ESPB garantit un taux inférieur ou égal à 6 % durant 10 ans à compter de la réception des travaux. De plus, nous restons à votre disposition pour toute préconisation technique concernant la réfection des vos enduits, peintures ou décoration. Il est nécessaire de conserver une ventilation adaptée à l’utilisation des locaux.

Les enduits contaminés par les sels minéraux (sulfates, chlorures, nitrates …) resteront toujours humides. Ces sels hygroscopiques qui absorbent l’humidité atmosphérique même après la suppression de l’humidité ascensionnelle. On peut constater des poussées de sels plus importantes pendant la phase d’assèchement.


INVERSEUR DE POLARITÉ

Les caractéristiques géologiques du sol, passages d’eaux souterraines, nappes phréatiques, rétention après les précipitations, génèrent des champs électromagnétiques.

Ces champs créent des charges électriques dans les molécules d’eau et dans les murs ce qui, en association avec les capillaires des matériaux, provoquent les remontées d’humidité.

Les circuits électroniques du procédé StopRise captent les champs électromagnétiques et renvoient un contre champ stoppant définitivement toute remontée. La construction s’assèche naturellement par évaporation.
ESPB garantit un taux inférieur ou égal au niveau de la norme sèche (Ns) relevée lors de l’installation du StopRise par le procédé de la bombe à carbure.

Le niveau Ns sera atteint dans un délai variable selon l’épaisseur des murs, leurs caractéristiques, leurs implantations (face contre terre ou non) et la ventilation des locaux. Ce délai est compris entre 6 mois et une année dans les conditions les plus favorables et 3 ans dans les cas extrêmes. Le contrôle d’assèchement se fait sur appel du client.

ESPB établira les préconisations des travaux de réfection à réaliser pour la décoration finale au terme de l’assèchement.

Le bénéfice de la garantie sera perdu dans le cas où l’appareil aurait subi une détérioration ou un déplacement par rapport à la position déterminée par notre technicien.

E.S.P.B. – 800 Rue Guynemer – Zac Grand Ile Zac Grande Ile – 38190 – VILLARD BONNOT
Tél : 04 76 77 48 52
Fax : 04 76 77 57 54


Vous avez besoin d’un renseignement ? Nous vous rappelons immédiatement et gratuitement